Revue de presse

La presse nationale et internationale parle de PRESAGE : notre équipe, nos professeurs et nos cours.

 
INTERVIEW Geneviève Fraisse: «Maintenir les sexes à la frontière du politique et de l’histoire est une erreur»

Par Philippe DOUROUX et Balla Fofana, Au Bondy Blog depuis 2013, journaliste. — 25 mars 2016

Nos démocraties sont encore loin d’avoir atteint l’«idéalement correct» en matière d’égalité entre les hommes et les femmes. La philosophe montre que, de Rousseau à Slavoj Zizek, les sphères publique et privée restent fortement marquées par la séparation des genres.

tl_files/presage/images/icons/web.jpg» lire l'entretien complet sur le site de Libération 


Les Nouveaux Chemins de la connaissance " Les droits de l'homme 3/4…Et des femmes?"

Le droit a-t-il un sexe? Geneviève Fraisse retrace aujourd'hui la longue histoire de la conquête féminine des droits, véritable incorporation de l'universel.

tl_files/presage/images/icons/podcast.pngEcoutez l'émision 

DANSE DES MOTS «La sexuation du monde», Geneviève Fraisse

Dans le cadre cette Journée des femmes, Geneviève Fraisse, philosophe et historienne, revient sur l’histoire du féminisme, de la pensée féministe en lien avec la différence entre sexe et genre. « La sexuation du monde », réflexions sur l’émancipation. Presses de Sciences Po

tl_files/presage/images/icons/podcast.png

Du grain à moudre "Les bénéficiaires des aides sociales ont-ils des comptes à rendre ?"

Depuis le 5 février désormais dans le département du Haut-Rhin il n’est théoriquement plus possible de toucher le RSA sans s’acquitter d’abord de 7 heures par semaine de bénévolat. Ce revenu minimum, dernier rempart contre la pauvreté, serait-il un privilège ?

tl_files/presage/images/icons/podcast.pngEcoutez l'émission 

Intervenants :

  • Julien Damon : sociologue, professeur à Sciences Po, spécialiste des questions sociales et urbaines
  • Hélène Perivier : Économiste à l'OFCE, Coresponsable du Programme de Recherche et d’Enseignement des SAvoirs sur le GEnre (PRESAGE)
  • Patrick Savidan : professeur de philosophie politique à l'université de Poitiers, président de l'Observatoire des inégalités
Famille, enfance et droits des femmes: "Un air de retour en arrière"

Où sont les femmes? Au gouvernement, elles ne sont pas à des postes régaliens mais ont des missions associées au "care".

AFP PHOTO / JOEL SAGET

Laurence Rossignol a été nommée ministre des "Droits des femmes, de l'Enfance et de la Famille". Un intitulé qui a provoqué un tollé chez les féministes et qui soulève la question de la place des femmes au gouvernement Valls.

[...]

Que nous dit cette polémique de la place des femmes au gouvernement? Interview avec la chercheuse CNRS au Cevipof Réjane Sénac*.  

Un ministère des "droits des femmes, de la famille et de l'enfance", est-ce un "triptyque rétrograde", pour reprendre l'expression d'Osez le féminisme? 

L'association de la famille au singulier, de l'enfance et des femmes a un air de retour en arrière, une forme de réimpression d'une France d'Epinal des années 1950 où la femme est au foyer ce que l'homme est au travail. Ce découpage ministériel peut aussi être lu comme un miroir grossissant d'une France qui en 2016 est encore structurée sur une répartition complémentaire et non égalitaire de la division du travail dans les sphères privées et publiques.  

Ce qui nous choque au sommet de l'Etat devrait nous indigner dans la société dans son ensemble: dans l'asymétrie des responsabilités familiales et professionnelles, l'inégalité est encore la règle et la norme. Ainsi, si les femmes assument encore les trois-quarts des tâches ménagères et domestiques, sont la majorité des travailleurs pauvres, aucune n'est présidente d'une société du CAC 40 et peu nombreuses sont les numéros 1... 

Lire l'article complet

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !

 
 
<< Mai 2017 >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
 
Il n'y a pas d'événements.
ASSISES DE L'IEC 2017 "Contre le sexisme: corps en action" 23-06-2017

Université Paris Diderot, amphithéâtre Buffon, 15 rue Hélène Brion (Paris 13e), 9h-18h

Les 9es Assises de l’IEC visent à montrer que les actions et les stratégies de résistance au sexisme sont multiformes.

Qu’il soit brutal ou insidieux, le sexisme prend aujourd’hui une importance nouvelle dans des stratégies politiques conservatrices qui manient sans complexe la misogynie, l’homophobie, les attaques contre les acquis féministes et les analyses en termes de genre. Alors que nos sociétés se réfèrent à des valeurs d’égalité, le sexisme est encore et toujours producteur d’inégalités et de discriminations. Parent du racisme, qu’il redouble parfois, il s’appuie, comme ce dernier, sur une représentation caricaturale et essentialiste des corps, qui semblent n’exister que pour incarner une masculinité hégémonique et une féminité soumise, disponible, séductrice. Mais il n’y a pas de fatalité au sexisme, les réponses sont nombreuses et actives

tl_files/presage/images/videos/femmes en responsabilite.PNG