Revue de presse

La presse nationale et internationale parle de PRESAGE : notre équipe, nos professeurs et nos cours.

 
L'OFCE réclame un congé paternité obligatoire et plus long

Dans une note publiée ce vendredi, l'organisme dénonce les interruptions de carrière et les passages à temps partiel des femmes avec enfant qui ont un effet direct sur leur situation professionnelle : évolution de carrière, salaire, possibilité de promotion.

«Le temps que les femmes consacrent à leur activité professionnelle représente en moyenne 67 % de celui des hommes. Enfin, elles gagnent en moyenne 25 % de moins que les hommes», démarre l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) dans une note publiée ce vendredi. Dans cette dernière, l'organisme propose de réduire les inégalités professionnelles entre femmes et hommes à travers un congé paternité obligatoire et plus long que les 11 jours proposés actuellement. Le but? «Encourager le partage des tâches dans la famille» quand 71% des femmes réalisent 71% du travail domestique et 65% du travail familial. L'organisme de recherche en analyse économique rattaché à Sciences Po présente donc trois scénarii.

tl_files/presage/images/icons/web.jpgLire l'article en entier 

Le corps des femmes : quels enjeux politiques ?

La Grande Table reçoit Juliette Rennes, sociologue, enseignante à l’EHESS, qui a dirigé l’ouvrage "Encyclopédie du genre" (La Découverte) et Geneviève Fraisse, philosophe, auteure de "La sexuation du monde" (Presses de Sciences Po).

tl_files/presage/images/icons/podcast.pngEcouter l'émission 

"L'IVG apparaît comme objet politique et ce, à chaque grande élection." Geneviève Fraisse, La Grande Table

Poutine, Trump, Erdogan, la posture virile des grands dirigeants de ce monde gagne-t-elle la France où les déclarations de François Fillon sur les droits des femmes font débat ?

Certes l'idée du corps des femmes comme enjeu politique n'apparaît pas comme une question nouvelle mais il semble pertinent de s'interroger sur la période actuelle. Sommes-nous face à un recul du féminisme et à un retour d’un vieux patriarcat que l’on pensait disparu ? Le droit et la politique sont-ils de bonnes armes pour lutter contre la domination masculine ? Ce retour des formes de domination visibles est-il dû à un reflux de la pensée féministe ou bien est-ce parce que les femmes sont aujourd’hui plus émancipées que la domination fait retour ? Assiste-t-on à un éclatement des combats féministes aujourd’hui et à un véritable clivage générationnel ?

"Il y a un mouvement anti-avortement très structuré en France mais l'opinion française reste favorable à l'IVG (...) "Il faut être solidaire des luttes des féministes dans d'autres pays pour l'IVG mais en France, nous ne sommes pas au même stade de menace." Juliette Rennes, La Grande Table

Pour en discuter, nous recevons Geneviève Fraisse, philosophe et historienne de la pensée féministe, qu'elle appréhende par le prisme démocratique. Elle a été déléguée interministérielle aux droits des femmes de 1997 à 1998 et députée au parlement européen de 1999 à 2004, sur la liste menée par Robert Hue. Elle a signé notamment la pétition contre l’état d’urgence. Auteure de nombreux ouvrages sur le féminisme, dernier en date : La Sexuation du monde, réflexions sur l'émancipation, aux Presses de Sciences Po et Juliette Rennes, sociologue, militante, chercheuse. Maître de conférences à l’EHESS depuis 2010 qui vient de diriger l’ouvrage collectif L’Encyclopédie critique du Genre à la Découverte.

Discriminations : « Ne pas fuir le débat politique »

Pour l’économiste Hélène Périvier et la politiste Réjane Sénac, si l’apparent pragmatisme de la valorisation économique de la lutte contre les discriminations est tentant, il ne doit pas conduire à une dépolitisation éminemment idéologique du débat.

Par Hélène Périvier (Economiste à l’OFCE) et Réjane Sénac (chargée de recherche CNRS au Cevipof)

Dans le cadre du plan de lutte contre les discriminations dans l’embauche et dans l’emploi, le gouvernement a confié à France Stratégie la mission d’évaluer le coût économique des discriminations. Cette demande part du postulat que « d’un point de vue économique, les discriminations se traduisent par un manque à gagner tant pour les victimes que pour l’ensemble de la société ».

Le rapport de France Stratégie conclut que la discrimination est coûteuse au sens où en sous-utilisant le capital humain disponible, nous renoncerions à une source de richesse équivalente à 4 à 10 points de PIB.

 

Cela revient à réduire la question de la lutte contre les discriminations à un problème d’allocation des ressources, alors qu’il s’agit d’un problème de redistribution des ressources. Prenons l’exemple de la discrimination en raison du sexe, dont ce rapport démontre la centralité et le poids. Une femme qualifiée n’obtient pas un poste à la hauteur de ses compétences. En faisant l’hypothèse qu’il n’y a pas de rationnement des postes à responsabilité, son capital humain est donc sous-utilisé. Il y aurait donc un gain à supprimer la discrimination.


En savoir plus 

Réjane Sénac : «On dépolitise la lutte contre les discriminations»

Un rapport démontre que les discriminations à l'embauche sont coûteuses économiquement. Une démarche dangereuse, qui fait le jeu néolibéral et qui peut se retourner contre les discriminés, souligne la chercheuse Réjane Sénac.

  • Réjane Sénac : «On dépolitise la lutte contre les discriminations»
PHILOSOPHIE Simone de Beauvoir, comment penser la condition féminine ?

À partir de l'oeuvre de Simone de Beauvoir, Raphaël Enthoven débat de la condition féminine avec la philosophe et historienne de la pensée féministe Geneviève Fraisse.

tl_files/presage/images/news/arte philosophie.jpg

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !

 
 
<< Septembre 2017 >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
 
Il n'y a pas d'événements.
DE L’IMPACT DE JUDITH BUTLER 10-10-2017 (17:00 - 19:00)

Le programme PRESAGE est heureux de vous inviter à la conférence : De l’impact de judith butler

avec :

  • Geneviève Fraisse, philosophe
  • Michel Kail, philosophe
  • Sabine Prokhoris, philosophe et psychanalyste

Inscription: valerie.richard@sciencespo.fr

Mardi 10 octobre 2017 – 17h00/19h00
Sciences Po, 27 rue Saint Guillaume, 75007 Paris
Salle Goguel (5ème étage) – par le jardin du 27 rue Saint Guillaume

tl_files/presage/images/videos/femmes en responsabilite.PNG