UNE OFFRE PÉDAGOGIQUE

Retrouvez les biographies de l'équipe enseignante de PRESAGE

 
Emmanuelle Bouilly
 
doctorante
Marta Dominguez
 
Associate Professor en sociologie, Sciences Po OSC / EGERA
 
Angéline Escafré
 
Maître de conférences en science politique, Université Lumière Lyon 2
Geneviève Fraisse
 
Philosophe, directrice de recherche CNRS
 
Alexandre Jaunait
 
Maître de conférences des Universités
Annie Junter
 
Titulaire de la Chaire d'études l'égalité entre femmes et hommes, Université...
 
Elissa Mailänder
 
Associate Professor, Sciences Po
Marie Mercat-Bruns
 
Maîtresse de conférences des Universités, CNAM
 
Françoise Milewski
 
économiste OFCE-PRESAGE
Hélène Périvier
 
économiste, OFCE-PRESAGE
 
Karoline Postel-Vinay
 
Directrice de recherche au CERI de Sciences Po
Anne Revillard
 
Associate professor en sociologie, LIEPP-OSC
 
Réjane Sénac
 
Chargée de recherche CNRS, CEVIPOF / EGERA
Cynthia Tolentino
 
Enseignante chercheure
 
 

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !

 
 
<< Mai 2017 >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
 
Il n'y a pas d'événements.
ASSISES DE L'IEC 2017 "Contre le sexisme: corps en action" 23-06-2017

Université Paris Diderot, amphithéâtre Buffon, 15 rue Hélène Brion (Paris 13e), 9h-18h

Les 9es Assises de l’IEC visent à montrer que les actions et les stratégies de résistance au sexisme sont multiformes.

Qu’il soit brutal ou insidieux, le sexisme prend aujourd’hui une importance nouvelle dans des stratégies politiques conservatrices qui manient sans complexe la misogynie, l’homophobie, les attaques contre les acquis féministes et les analyses en termes de genre. Alors que nos sociétés se réfèrent à des valeurs d’égalité, le sexisme est encore et toujours producteur d’inégalités et de discriminations. Parent du racisme, qu’il redouble parfois, il s’appuie, comme ce dernier, sur une représentation caricaturale et essentialiste des corps, qui semblent n’exister que pour incarner une masculinité hégémonique et une féminité soumise, disponible, séductrice. Mais il n’y a pas de fatalité au sexisme, les réponses sont nombreuses et actives