Hélène Périvier

Hélène Périvier

économiste, OFCE-PRESAGE
 
Biographie :

Hélène Périvier est économiste, à l’OFCE, Sciences Po. Elle coordonne le projet européen EGERA,, Effective Gender Equality in Research and the Academia, cofinancé par la Commission européenne.

Ses domaines de recherche concernent les politiques sociales, familiales et fiscales ; les inégalités entre les sexes sur le marché du travail dans une perspective de comparaisons internationales.

Elle a notamment codirigé le numéro spécial de la Revue de l’OFCE, paru en avril 2014, European labour markets in times of crisis. A gender perspective, ainsi que l’ouvrage collectif, paru en 2011, Les discriminations entre les femmes et les hommes, (Presses de Sciences Po). Elle a également coécrit en 2007,  Le deuxième âge de l’émancipation. La société, les femmes et l’emploi (La République des idées, Le Seuil).

 
Enseignement :
Economie de la protection sociale
 
Campus de Paris - Spring
L'Economie au défi du Genre
 
Cous séminaire dans la majeure d'Economie (campus de Paris) - Automne
 
Publication externe :

Pour voir toutes les publications d'Hélène Périvier, veuillez télécharger son CV

tl_files/presage/images/icons/pdf.jpeg Télécharger le CV en version française

tl_files/presage/images/icons/pdf.jpeg Download the English version of the CV

 

 

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !

 
 
<< Mai 2017 >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
 
Il n'y a pas d'événements.
ASSISES DE L'IEC 2017 "Contre le sexisme: corps en action" 23-06-2017

Université Paris Diderot, amphithéâtre Buffon, 15 rue Hélène Brion (Paris 13e), 9h-18h

Les 9es Assises de l’IEC visent à montrer que les actions et les stratégies de résistance au sexisme sont multiformes.

Qu’il soit brutal ou insidieux, le sexisme prend aujourd’hui une importance nouvelle dans des stratégies politiques conservatrices qui manient sans complexe la misogynie, l’homophobie, les attaques contre les acquis féministes et les analyses en termes de genre. Alors que nos sociétés se réfèrent à des valeurs d’égalité, le sexisme est encore et toujours producteur d’inégalités et de discriminations. Parent du racisme, qu’il redouble parfois, il s’appuie, comme ce dernier, sur une représentation caricaturale et essentialiste des corps, qui semblent n’exister que pour incarner une masculinité hégémonique et une féminité soumise, disponible, séductrice. Mais il n’y a pas de fatalité au sexisme, les réponses sont nombreuses et actives