La Lettre de l'OFCE N°326

Résumé :

LA PLACE DES FEMMES DANS LA HAUTE FONCTION PUBLIQUE : ENCORE UN EFFORT À FAIRE !

Françoise Milewski
OFCE, Centre de recherche en économie
de Sciences Po
PRESAGE, Programme de Recherche et
d’Enseignement des SAvoirs sur le GEnre

Les femmes représentent la majorité des emplois dans la fonction publique, y compris des cadres, mais elles sont très minoritaires dans les emplois de direction. Cette part augmente très peu au fil des années. Au rythme actuel, il faudrait attendre 60 ans pour que la représentation des femmes atteigne celle qu’elles ont parmi les cadres. On pourrait espérer que les nominations corrigent la situation existante. L’égalité professionnelle n’est-elle pas un objectif affiché ? Il n’en est rien, même pour les postes dont la nomination dépend du gouvernement. Où est donc la volonté paritaire des pouvoirs publics ?
Le laisser-faire ne permettra pas de briser le plafond de verre. La trop lente évolution de la situation et sa réversibilité toujours possible incitent à aller  u-delà. Il faut des objectifs chiffrés, des contraintes et des bilans annuels des efforts entrepris, avec une culture de résultat.
La politique d’égalité professionnelle doit commencer par l’État central lui-même, qui doit donner l’exemple. Car comment prôner pour les autres ce qu’on ne met pas en oeuvre soi-même ?

Document associé :
 

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !