Les conférences sur le genre

Les conférences PRESAGE  permettent à des chercheurs-res de présenter leurs travaux à un public large: étudiant-es, chercheurs-res, mais également toutes personnes intéressées à mieux connaître les études de genre. Elles constituent un vecteur de diffusion des savoirs indispensables à l’enrichissement du débat public.

Ces conférences sont enregistrées et disponibles sur le site de PRESAGE

Retrouvez les colloques sur la chaîne Sciences Po de SamNetwork 

 
14-03-2017

Femmes et cinéma : où en est-on ?

Brigitte Rollet, chercheuse habilitée au Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines & Francine Raveney, directrice de projet en charge des questions d'égalité à Eurimages, ex directrice et responsable relations publiques EWA

Mardi 14 mars 2017 – 17h00/19h00
Sciences Po, 27 rue Saint Guillaume, 75007 Paris
Salle Goguel (passez par le jardin – 5ème étage)

Inscriptionvalerie.richard@sciencespo.fr

Présentation : En 2015, Hollywood a été dénoncé par certains comme l'industrie la plus misogyne des États-Unis et les enquêtes officielles pour sexisme se succèdent. En 2014, l'ONU femme conclut une étude sur l'impact du cinéma en affirmant qu'il perpétue la discrimination contre les femmes. La même année, le premier rapport du CNC sur le place des femmes dans les métiers de l'audiovisuel démontrait, chiffres et statistiques à l'appui, les écarts énormes de salaires, budgets et soutiens. Les résultats publiés en 2016 de l'enquête d'EWA (European Women's Audiovisual network) sur les réalisatrices dans 7 pays d'Europe, dont la France, illustrent à la fois la dimension internationale du phénomène mais également les spécificités nationales et surtout les initiatives récentes pour y remédier.

A partir du volume Femmes et cinéma. Sois belle et tais-toi (collection Égale à Égal de Belin) et du rapport d'EWA, cette table ronde tentera de faire le point sur la situation en Europe et en France. Elle s'intéressera aux étapes, développements,  et chiffres-clefs d'une industrie du cinéma  dont les femmes sont partie prenante même si elles demeurent le plus souvent à la marge. Alors qu'elles ont travaillé au cinéma dès son invention, leur place dans l’industrie n'est toujours pas légitime et certains postes, rôles et genres cinématographiques restent des bastions masculins. Heureusement, les choses bougent et certains signes encourageants montrent que des solutions existent.

Biographies :

Brigitte Rollet est chercheuse habilitée au Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines et enseignante à SciencesPo. Spécialiste des questions de genre et sexualités au cinéma et à la télévision, elle est l'auteure du rapport sur la France pour l'enquête EWA (European Women's Audiovisual network) sur les réalisatrices dans le cinéma européen et de divers ouvrages sur le sujet dont Femmes et cinéma. Sois belle et tais-toi.

Francine Raveney est directrice de projet en charge des questions d'égalité à Eurimages, co-fondatrice de l'association EWA (European Women's Audiovisual network) et responsable de l'enquête "Where are the women directors in European films? Gender equality report on female directors (2006-2013) with best practice and policy recommendations" 


 
15-03-2017

les violences conjugales Du combat féministe à la cause publique

Mercredi 15 mars 2017 – 17h00/19h00
Sciences Po, 27 rue Saint Guillaume, 75007 Paris
Salle EE ( 35 ), 3ème Etage.

Inscriptionvalerie.richard@sciencespo.fr

Présentation :

 

Si la violence conjugale est aujourd'hui reconnue comme une question de société légitime, il n'en a pas toujours été ainsi. C'est grâce aux mobilisations féministes des années 1970, qui définissent alors la violence dans le couple comme une violence faite aux femmes - produit des rapports de domination entre les hommes et les femmes -, que ce phénomène est sorti de la dénégation sociale dans laquelle il était tenu. Comment une cause féministe devient-elle un problème public dont s'emparent les associations, les institutions internationales et l’État ?

À travers la question des violences conjugales et en comparant des cas français et américain, à Paris et à Los Angeles, Pauline Delage analyse avec acuité quelles sont, de part et d’autre de l’Atlantique, les formes légitimes de l’intervention publique dans le domaine de l’intime et des inégalités sexuées.

 

Biographie :

Pauline Delage est chercheure à l'Université de Lausanne. Elle a reçu le prix de la thèse de la ville de Paris pour les études de genre en 2014.

 

 
16-03-2017

Women and Jihadi Radicalization

Women and Jihadi Radicalization

“Can Women be Soldiers of the Islamic State?”
Nelly Lahoud (International Institute for Strategic Studies)

“Paradise and the Apocalypse: Contradictions in Daesh Women's Radicalisation”
Katherine Brown (University of Birmingham)

The lectures will be in English
Thursday 16th of March 2017 from 5:00 pm to 7:00 pm 
Sciences Po, 27 rue St Guillaume 75007 paris 
Room Goguel (5th floor – across the garden)
Registrationvalerie.richard@sciencespo.fr

Abstract : Female radicalization has become a highly topical issue following the unprecedented number of women who have joined the ranks of Daesh in Syria and Iraq over the last five years. Often riddled with stereotypes, female jihadism necessitates an in-depth academic debate. As a worldwide phenomenon, it raises the issue of the multidimensional and transnational aspects of gender in political violence. It also highlights the possible connects and disconnects between the individual and the collective; and between women’s aspirations to join jihadi groups and the reality they face once they join. This conference will address these issues, and will shed light on the tensions in Daesh women’s accounts of their radicalization, and on the ongoing debates in the jihadis’ literature and forums on the role of women in combat.

Dr Katherine Brown is a lecturer at University of Birmingham, specialising in gender, jihad and counter-terrorism. Her research examines Muslim women's involvement in political violence, the role of gender in jihadist ideology, and the gendered impact of counter-terrorism policies and practices worldwide. This work engages critically with public debates on security, Islamophobia and women's rights. She has published widely and is currently working on a monograph for Oxford University Press on anti-radicalization policies and gender. Publications can be found via her linkedIn profile. She has provided peer-review assessments for over 30 academic journals and publishers, as well as for a number of European and UK research councils. She is a member of the Muslim in Britain's Research Network, and the UK Higher Education Academy's Islamic Studies Network.

Nelly Lahoud is Senior Fellow for Political Islamism at the International Institute for Strategic Studies – Middle East. Lahoud’s recent research has focused on the ideology and evolution of al-Qa‘ida and the group that calls itself the ‘Islamic State.’ She was the lead author of Letters from Abbottabad (CTC: May 2012), the report that analysed de-classified documents captured in Usama bin Ladin’s compound. Other recent publications include The Evolution of Modern Jihadism (ORE, August 2016);The Group That Calls Itself a State: Understanding the Evolution and Challenges of the Islamic State (CTC: December 2014); ‘The Neglected Sex: The Jihadis’ Exclusion of Women From Jihad,’ Terrorism and Political Violence, Feb. 2014;Jihadi Discourse in the Wake of the Arab Spring (CTC: December 2013).

 

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !

 
 
<< Avril 2017 >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
 
Il n'y a pas d'événements.
FEMMES EN RESPONSABILITÉ 29-03-2017 (17:30 - 19:00)

Être femme et diriger au plus haut niveau, c'est possible !

Pour clore le mois de l'égalité femmes-hommes à Sciences Po, cinq femmes à des postes de responsabilité viennent partager leur parcours professionnel et témoigner :

tl_files/presage/images/videos/heforshe.jpg